Portrait de sociétaire – Yoann

Comment avez-vous connu la coopérative ?

C’est dans le cadre d’échanges autour de la monnaie envisagée comme vecteur de développement local que j’ai pris connaissance du projet de dwatts et rencontré son initiateur Jean Baptiste Boyer. À son invitation, j’ai par la suite participé à la première phase du projet sous forme associative puis à son développement à travers la création de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif.

Pourquoi êtes-vous sociétaire de dwatts ? Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Étant convaincu que la transition vers un modèle de société plus juste socialement et préservant notre milieu de vie passe par le développement de la sphère des Communs, plutôt qu’uniquement par l’État (le public) et/ou le Marché (le privé) ; il m’a paru cohérent de participer, dans la mesure de mes moyens (temporels et financiers), à une démarche coopérative associant les différentes parties concernées par cette ressource du territoire qu’est l’énergie. Cela m’apporte la garantie que le projet donne toute sa place aux citoyens et ne soit pas une opération « hors sol » purement capitalistique ; et ça me confirme que les projets de transition écologique et citoyenne économiquement viable sont possible.

Comment participez-vous à la coopérative ?

En tant que bénévole, je suis membre du conseil coopératif et contribue aux réflexions, décisions, actions engageant dwatts afin d’accompagner au mieux les choix de gestion menée par jean baptiste. Je fais bien entendu marcher le bouche à oreille dès que cela est possible afin de faire connaître la coopérative et engager de nouveaux projets de production.

Quel service / action souhaiteriez-vous voir proposée / portée par la coopérative ?

Je souhaite que dwatts puisse devenir un opérateur énergétique territorial afin de produire, distribuer et/ou fournir de l’énergie. Dans ce sens, j’aimerais que la coopérative puisse valoriser différentes sources et ainsi développer un mix énergétique (solaire, filières bois et réseau de chauffage, éolien…)

Votre vision de dwatts dans 5 ans ?

Au vu du développement du nombre de ses projets, notamment grâce au travail mené sur les hangars avec les agriculteurs tout au long de la vallée de la Drôme, la coopérative a évoluée vers un statut lui permettant d’accueillir plus de sociétaires. L’autoconsommation collective en smart grid commence à devenir envisageable et un premier projet expérimental est en phase d’étude. Son assise économique lui permet de développer de nouveaux postes en interne afin d’engager la diversification de sa production d’énergie. En plus du solaire, la coopérative avance sur le bois énergie et sa distribution sous forme de réseaux de chaleur avec la production de plaquettes à partir de la valorisation du bois de déchetterie. Un premier projet voit le jour sur Cocause et le Martouret est remis au goût du jour.

Laisser un commentaire